Le jeûne, mon retour d'expérience

YOUpiiitude

photoaccueilsiteV2

Par Stéphanie CHAUVIN

Jeûner : c'est quoi ?

Le jeûne, c’est quoi ? 

C’est une manière de mettre votre système digestif au repos, de vous offrir une bulle de lâcher prise,  de détoxiner votre organisme, de retrouver de l’énergie d’auto-guérison.
– 3 piliers importants du jeûne :
assécher la source des surcharges : c’est à dire ne plus manger -en jeûne « Buchinger »-, celui que je pratique, c’est un petit jus frais le matin et un bouillon le soir
libérer le diencéphale de l’emprise du cortex : soit : lâcher prise !
ouvrir les émonctoires : ce sont nos portes de sortie des toxines.
Nous en avons 4 :  -foie/intestins/vésicule – reins- poumons- peau et un cinquième pour les femmes : vagin.

Jeûner : concrètement, comment ca se passe ?

1° phase de préparation

– la descente alimentaire : 

on réduit progressivement l’alimentation sur une semaine en supprimant les aliments les plus « encrassants » au départ comme l’alcool par exemple pour arriver à une alimentation plus saine de fruits et légumes. Le dernier jour est une alimentation liquide à base de jus et/ou soupe.

– nettoyage des intestins : 

absolument indispensable pour passer un jeûne dans les meilleures conditions !
Différents protocoles existent, en voici un :
– la veille du jeûne, le midi, se préparer une bouillie cellulosique en cuisant dans l’eau bouillante, 3 fois de suite pendant 20 minutes quelques légumes type poireaux et carottes et manger ce qui reste = la cellulose (ce n’est pas bon … mais permet une bonne préparation du jeûne) 
– la veille du jeûne, le soir : 1l de jus de pruneaux (s’assurer de ne rien prévoir … et l’accès aux WC !
– le jour J : purge au sels d’epsom ou huile de ricin … à voir selon vos intestins, problématiques etc …

Pourquoi nettoyer ses intestins ? Pour éviter d’avoir faim, des douleurs, maux de tête !

2° le jeûne en lui même !

– seul ou accompagné ?

Clairement, si c’est votre premier,  je vous recommande un jeûne accompagné, afin de comprendre ce qui se passe dans votre corps, être rassuré, porté par le groupe, les accompagnants.

Seul chez vous, il y a les tentations, souvent du stress, tenté de « faire » quelque chose alors que le jeûne demande du lâcher prise.

– journée type en jeûne :

Ca va dépendre de votre centre de jeûne, mais à quelques exceptions près, voici un aperçu :
– réveil en douceur le matin avec déverouillage articulaire, mantras, pensées positives, automassages, tirage de cartes …
– jus et échanges
– balade plus ou moins sportive
– retour et repos
– activités type massages, ateliers de développement personnel, art, sauna, jacuzzi
– conférences qui expliquent le fonctionnement du corps

Un programme souvent bien rempli pour éviter de penser … à manger !!! Hihi !

– est-ce dur de jeûner ?

Oui et non …
l’organisme s’accommode mieux du MANQUE que du TROP. En tant qu’être de la nature, on a un programme qui nous permet de faire face (pendant un certain temps) au manque de nourriture.
D’ailleurs, la nature jeûne en hiver, les animaux sauvages jeûnent, les religions ont aussi souvent des temps de jeûne …
Le jeûne existe depuis toujours !

Oui mais … les peurs, une mauvaise préparation, une très grande fatigue, certaines pathologies, une sur-médicamentation (etc) peuvent rendre le jeûne plus difficile pour certains, c’est certains !

Et … chaque jeûne est différent ! L’un sera peut-être plus facile que l’autre !
Mais rien n’est insurmontable, c’est pour ca que c’est important de bien se faire accompagner, et éventuellement d’adapter au cas par cas (passer sur une mono-diète par exemple)

– et la fameuse « crise d’acidose » … on en parle ?

j’aime bien comparer cette période -souvent située au 3ème jour de jeûne- au moment où le corps doit apprendre à passer une autre vitesse … 
Elle passe aussi ! C’est le moment où le corps n’a plus de glucose pour le cerveau et où il va aller puiser dans nos toxines pour les transformer et aller nourrir notre cerveau. C’est un jour plus ou moins inconfortable, où on peut être fatigué, ralenti, « dans le brouillard », maux de tête … Ca dure de quelques heures à une journée en général ! Courage !

3° phase de reprise alimentaire et régénération :

on réintroduit progressivement l’alimentation sur une à deux semaines (idéalement) en réintroduisant les aliments dans le sens inverse de la descente alimentaire. 
On n’oublie pas de revitaliser avec des super-aliments : spiruline, produits de la ruche, herbe de blé, graines germées …
Et on met en place des bonnes habitudes de vie : alimentaire, émonctorielles, sportive, pensées positives.

Les bienfaits du jeûne :

– une bulle rien que pour soi : 

pour moi, il est indispensable de bien choisir le lieu de jeûne : adapté, confortable, des activités pour ne pas s’ennuyer, de belles balades en perspectives, la nature !

– pause du système digestif et détoxination de votre corps : 

tout le monde s’accorde en général pour dire qu’on mange trop, trop vite, mal : ces comportements génèrent de l’encrassement, qui va générer des troubles, qui vont générer des pathologies …
Pour les prévenir, des détox régulières sont importantes, le jeûne en est une (la plus radicale et la plus efficace), d’autres articles à venir sur les autres méthodes.
Lorsque votre système digestif est en pause, il récupère de la capacité d’auto-guerison.

– plus de lucidité mentale et de spiritualité.

Lorsque le corps n’est pas tout le temps sollicité par les digestions, on devient plus créatif, plus lucide. Des prises de consciences importantes peuvent se produire. Pour certains, le jeûne peut initier un éveil sur soi, le monde, les autres, l’énergie, la spiritualité. 

– un changement de nos habitudes alimentaires

une fois que vous avez constaté qu’il était possible de « sauter » 21  repas, rien n’est plus pareil !
L’alimentation reprend son sens, un sens sacré ! On n’a plus envie de se « remplir » de sucre, d’alcool au quotidien.
Les compulsions cessent, les envies de « bon » arrivent !

– votre corps tout entier se régénère

certains vont voir des douleurs s’atténuer, disparaître, d’autres vont se sentir plus souple, tous seront allégés (poids et émotionnel). C’est tout votre corps qui se régénère pour vous permettre de passer un hiver serein, de mieux vieillir ! 
Bien sûr un seul jeûne ne suffit pas pour toute la vie ! 
On va à nouveau se réencrasser : écarts, excès, stress, mauvaises nouvelles … 
Mais maintenant, vous n’êtes plus démunis, vous savez à quel point une détox peut vous être bénéfique.

Qu’ajouter de plus ?

Cet article a été rédigé grâce à mes compétences de naturopathe, mes très nombreux accompagnements en séjour de jeûne avec l’équipe de mon amie -Catherine GASSER- qui a crée Osez Jeûner afin de promouvoir le jeûne et ses nombreux bienfaits.
J’ai également jeûné à plusieurs reprises.
Cet article n’est volontairement pas « médical », il s’adresse à des personnes qui souhaitent un avis sincère, avisé.
Je ne souhaite pas vous convaincre de jeûner, mais je vous encourage à essayer.
Ne pas hésiter à s’adresser à votre médecin en cas de doutes, pathologies.

Si vous souhaitez un complément d’information plus « scientifique », un film répondra à de nombreuses questions : cliquez sur le film ci dessous.